CONSEILS METHODOLOGIQUES     Analyse des programmes du CAPEPS et de l'agrégation d’EPS

Généralités

Voilà quelques remarques personnelles et donc partielles, partiales, discutables…

 

Il me semble que la volonté actuelle est que l’Ecrit 1 des concours de recrutement des enseignant(e)s d’EPS ne soit pas en tant que telle une épreuve d’histoire, mais une réflexion visant à analyser, à comprendre, à prendre du recul sur l’actualité (« situer son action professionnelle », indique le programme CAPEPS) en s’appuyant sur des données multiples et notamment d’ordre historique (mobiliser « les connaissances historiques, sociologiques, épistémologiques, culturelles et institutionnelles », précise le programme de l’agrégation interne). Si le détour historique est fondamental, c’est parce qu’il permet d’avoir un regard plus distancié sur la période actuelle (on pourrait aller jusqu’à imaginer des sujets qui demandent aux candidat(e)s d’analyser l’actualité en s’appuyant sur le recul historique de leur choix, c’est-à-dire en « convoquant » les connaissances qui leur semblent les plus pertinentes pour répondre à la question posée).

 

Dès lors, les programmes me semblent actuellement volontairement très larges afin d’obliger les candidat(e)s à ne pas se cantonner dans un « bachotage » étroit, mais au contraire à avoir un regard général sur l’éducation physique, son passé, son actualité et son devenir. Plus précisément, les attentes des concours sont plus que jamais axées sur les dimensions professionnelles du métier d’enseignant(e) d’EPS. Il s’agit de s’assurer qu’elles valident un engagement dans la profession qui sera important mais aussi lucide, voire critique. Cela passe bien sûr par la lecture et l’analyse des textes officiels qui régissent la discipline mais aussi par la compréhension de leur fabrication et donc des « enjeux, débats et controverses, passés et actuels », qui accompagnent la construction de cette discipline scolaire (programme agrégation interne). Cela passe également par l’étude de la réalité de l’enseignement, autrement dit par l’analyse des changements dans le déroulement effectif des leçons d’EPS et plus largement de la vie des établissements scolaires.

 

Pour mener à bien cette démarche, la préparation à l’Ecrit 1 me semble nécessiter l’appropriation de ce qui fonde les différentes périodes repérables dans l’histoire de l’EP (c’est le but de l’ouvrage Histoire de l’Education Physique. Genèse d’une discipline scolaire, tout comme des Histoire de l’Education Physique « tome 1 » et « tome 2 »), mais aussi la centration sur des thèmes transversaux, qui pourront servir d’appuis quelque soit le sujet (on les retrouve notamment dans mes livres méthodologiques) :

- Les manuels, instructions officielles et programmes d'EP

- L'évaluation en EP

- La leçon d'EP

- La démocratisation du système éducatif et ses liens avec l'EP

- La formation des enseignants d'EP

- Les méthodes, courants et débats en EP

- Les référents scientifiques de l'EP

- Santé et EP

- Sport et EP

- La mise en forme scolaire du sport

- Les différences filles et garçons, l'égalité des sexes et la mixité en EP

- Le sport scolaire

- Etc...

On peut ajouter à cette liste la thématique concernant « l’histoire scolaire des APS », qui répond à un item des programmes et qui fournit également des exemples, des illustrations pour étayer les argumentations.

 

Pour prolonger cette introduction, voir "CAPEPS", "Agrégation interne" ou "Agrégation externe" sur la bande de gauche.