Pédagogie/didactique

 

La leçon d’EP : permanences et/ou ruptures.

 

 

En quoi les évolutions de l’évaluation en EP ont-elles permis les transformations de la leçon ?

 

 

En quoi les évolutions des sciences en EP ont-elles permis les transformations de la leçon?

 

 

Les contenus d’enseignement contribuent à atteindre les objectifs d’une discipline scolaire.

 

 

Comment l’éducation physique a-t-elle répondu à cette exigence ?

 

 

Analyser l’évolution des exercices proposés aux élèves en EP.

 

 

En quoi les transformations des exercices proposés aux élèves en éducation physique permettent-elles de comprendre l’évolution des enjeux éducatifs de cette discipline ?

 

 

En quoi les exercices proposés aux élèves en EP permettent-ils d’appréhender les enjeux éducatifs de cette discipline ?

 

 

Peut-on dire que l’EP a réalisé sa « révolution copernicienne » ? (P. Parlebas, « L’éducation physique en miettes », Revue EPS, 1967)

 

 

L’évolution des conceptions et théories de l’apprentissage a-t-elle transformé l’acte d’enseigner en EP ?

 

 

Qu'apprend-on en éducation physique ?

 

 

Peut-on penser que les conceptions relatives à l’acte d’enseigner se sont profondément transformées ?

 

 

Analyser l’évolution des conceptions de l’acte d’enseigner.

 

 

Les méthodes pédagogiques utilisées en EP sont-elles en cohérence avec l’évolution du système éducatif ?

 

 

L'évolution des contenus proposés aux élèves en éducation physique peut-elle être mise en relation avec la volonté d’intégration scolaire de cette discipline ?

 

 

Dans quelle mesure les modalités de groupement utilisées en EP répondent-elles aux finalités de la discipline ?

 

 

La notion de didactique en éducation physique.

 

 

Pédagogies nouvelles et éducation physique.

 

 

Dans quelle mesure et comment les différents courants de l’EP ont-ils contribué à la construction de la didactique de la discipline ?

 

 

Le contexte actuel incite à redonner une place importante à l’autorité.

Quelles dimensions a pris cette notion en éducation physique ? Quelles voies pourrait-elle prendre dans les années futures ?

 

 

« Il s’agit de redonner à l’autorité la place qu’elle a perdue ».

Que vous inspire cette réflexion actuelle au regard de l’histoire de l’EP ?

 

 

Comment peut-on lire, dans les programmes actuels, l’évolution des contenus dispensés en EP depuis… ?

 

 

Des innovations professionnelles des années… aux constructions didactiques et aux mises en œuvre pédagogiques actuelles : quelles continuités ? 

 

 

On parle aujourd'hui de compétences en EPS. Comment peut-on comprendre cette orientation au regard de l'histoire de notre discipline ?

 

 

En éducation physique, le statut accordé à la notion de technique a-t-il évolué ?

 

 

Techniques sportives et EP.

 

 

La relation pédagogique a-t-elle évolué en EP ?

 

 

Peut on affirmer, qu’en EP, la relation pédagogique s'est transformée au regard de l'utilité des savoirs à transmettre ?

 

 

Les relations enseignants/élèves/savoirs sont-elles révélatrices de l’évolution des conceptions d’éducation physique scolaire.

 

 

Montrez en quoi l’évolution des rapports enseignants - élèves en EP a eu une influence sur la reconnaissance scolaire de cette discipline.

 

 

Dans quelle mesure l'introduction du sport dans la leçon d'EP a t-elle transformée la relation pédagogique ?

 

 

Le rôle de l’enseignant a-t-il évolué ?

 

 

Le rôle que doit jouer l’enseignant dans la leçon d’EP a-t-il évolué ?

 

 

Le rôle que doit jouer l’enseignant a-t-il fait débat ?

 

 

Rôle et fonction de l’enseignant d’EP.

 

 

Analyser les transformations des conceptions relatives au métier d’enseignant d’EP.

 

 

Le rôle que doit jouer l’enseignant dans la leçon d’EP a-t-il fait débat ?

 

 

Quels ont été la place et le statut de l’élève en éducation physique ?

 

 

Analyser l’évolution de l’activité des élèves au cours de la leçon d’EP.

 

 

N’a-t-on pas toujours tenu compte des caractéristiques des élèves en éducation physique ?

 

 

La gestion de l’hétérogénéité des élèves a-t-elle été un souci constant en éducation physique ?

 

 

L’ennui des élèves a-t-il été un sujet de préoccupation de l’EP ?

 

 

La motivation des élèves a-t-elle été un sujet de préoccupation de l’EP ?

 

 

Le plaisir des élèves a-t-elle été un sujet de préoccupation de l’EP ?

 

 

Place du jeu en éducation physique.

 

 

Elève passif, élève actif. Ces notions ont-elles un sens en éducation physique ?

 

 

L’effort a-t-il été une valeur essentielle en l’éducation physique ?

 

 

La prise en compte de la notion d’effort : facteurs de permanence et de changement.

 

 

Le travail de l’élève en éducation physique a-t-il évolué ?

 

 

Dans quelle mesure la prise en compte des caractéristiques des élèves a-t-elle évolué ?

 

 

Le progrès de l’élève a-t-il été un souci permanent en éducation physique ?

 

 

La prise en compte du problème du handicap en éducation physique.

 

 

Quelles modifications de l’activité de l’élève ont entrainées les transformations de la conception du métier d’enseignant d’EP ?

 

 

Les transformations de la conception de ce que doit être l’activité des élèves en cours d’EP peuvent-elles être mises en relation avec l’évolution des référents scientifiques utilisés par cette discipline ?

 

 

Comment l'EP a-t-elle pris en compte l'évolution de la conception de l'enfant ?

  

 

« Les professeurs, praticiens experts des apprentissages, doivent construire, mettre en œuvre et animer des situations d'enseignement et d'apprentissage prenant en compte la diversité des élèves. Pour cela les enseignants doivent :

- différencier leur enseignement en fonction des rythmes d'apprentissage et des besoins de chacun.

- Adapter leur enseignement aux élèves à besoins éducatifs particuliers. » (Référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation - Arrêté du 1-7-2013 - J.O. du 18-7-2013)

Vous discuterez ces affirmations et vous analyserez comment l’enseignant d’éducation physique en a tenu compte dans l’élaboration et la transmission des savoirs aux élèves, depuis... ?

 

 

« Au sein de l'équipe pédagogique, les professeurs accompagnent chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que leur enseignement favorise et soutienne les processus d'acquisition de connaissances, de savoir-faire et d'attitudes, ils prennent en compte les concepts fondamentaux relatifs au développement de l'enfant et de l'adolescent et aux mécanismes d'apprentissage ». (Référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation -  Arrêté du 1-7-2013 - J.O. du 18-7-2013)

Vous discuterez ces affirmations et vous analyserez comment l’enseignant d’éducation physique en a tenu compte dans l’élaboration et la transmission des savoirs aux élèves, depuis… ?

 

 

« L’EPS participe au développement des compétences et des connaissances d’autres domaines de formation. Elle permet aux élèves d’apprendre à organiser leur travail personnel, coopérer et réaliser des projets (…), à respecter les autres et les règles, prendre des initiatives. » (C. Sève et N. Terré, L’EPS du dedans. Pour un enseignement inclusif, citoyen et ouvert sur le futur, Dossier EPS n°84, Paris, Edition de la Revue EPS, 2016).

Vous discuterez cette affirmation et vous analyserez comment l’enseignant d’éducation physique a pris en compte ces objectifs dans l’élaboration et la transmission des savoirs aux élèves, depuis… ?

 

 

« Une compétence est l’aptitude à mobiliser ses ressources (connaissances, capacités, attitudes) pour accomplir une tâche ou faire face à une situation complexe ou inédite (…). »

(Socle commun de connaissances, de compétences et de culture, BO n°17, 23 avril 2015)

« Il s’agit d’apprendre aux élèves à réfléchir, à mobiliser des connaissances, à choisir des démarches et des procédures adaptées, pour penser, résoudre un problème, réaliser une tâche complexe ou un projet, en particulier dans une situation nouvelle ou incertaine. »  (C. Sève et N. Terré, L’EPS du dedans. Pour un enseignement inclusif, citoyen et ouvert sur le futur, Dossier EPS n°84, Paris, Edition de la Revue EPS, 2016)

Vous discuterez ces affirmations et vous analyserez comment l’enseignant d’éducation physique en a tenu compte dans l’élaboration et la transmission des savoirs aux élèves, depuis… ?

 

 

La scolarité obligatoire « donne aux élèves une culture commune fondée sur les connaissances et les compétences indispensables, qui leur permettra de s’épanouir personnellement, de développer leur sociabilité, de réussir la suite de leur parcours de formation, de s’insérer dans la société où ils vivront (…). »  (Socle commun de connaissances, de compétences et de culture, BO n°17, 23 avril 2015)

Vous discuterez cette affirmation et vous analyserez comment l’éducation physique a pris en compte ces objectifs dans l’élaboration et la transmission des savoirs aux élèves, depuis… ?

 

 

« Les professeurs, praticiens experts des apprentissages, doivent construire, mettre en œuvre et animer des situations d'enseignement et d'apprentissage prenant en compte la diversité des élèves. Pour cela les enseignants doivent :

- Différencier leur enseignement en fonction des rythmes d'apprentissage et des besoins de chacun.

- Adapter leur enseignement aux élèves à besoins éducatifs particuliers. »

(Référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation -  Arrêté du 1-7-2013 - J.O. du 18-7-2013)

Vous discuterez ces affirmations et vous analyserez comment l’enseignant d’éducation physique en a tenu compte dans l’élaboration et la transmission des savoirs aux élèves, depuis…

 

 

« Dans la classe, l’enseignant est maître de ses choix didactiques et pédagogiques ; il organise la forme de pratique qui lui parait la plus pertinente pour créer les conditions d’enseignement optimales, adaptées aux enjeux de formation précisés par les attendus de fin de lycée ainsi qu’aux caractéristiques et besoins des élèves de la classe ou du groupe.

L’enseignant doit exercer sa pleine responsabilité de concepteur afin de définir les contextes d’apprentissage spécifiques dans lesquels ses élèves pourront s’engager et, ainsi, s’enrichir, se cultiver, se développer et réussir leur projet personnel de formation. »

(Conseil supérieur des programmes, Projet de programme d’EPS. Classes de seconde, de première et de terminale, enseignement commun, 2018)

Vous analyserez cette citation et vous vous demanderez si, en EPS, les pratiques pédagogiques ont été influencées par les connaissances scientifiques dont disposent les enseignants depuis…

 

 

Les professeurs « concourent à la mission première de l’Ecole qui est d’instruire et d’éduquer afin de conduire l’ensemble des élèves à la réussite scolaire et à l’insertion professionnelle et sociale ». (Référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l’éducation. Arrêté du 1 07 2013)

Vous discuterez cette affirmation et vous analyserez comment l’enseignant d’éducation physique a pris en compte ces missions dans l’élaboration et la transmission des savoirs aux élèves, depuis… ?

 

 

« (…) l’EPS peut être considérée comme la propédeutique et l’accompagnement de toute éducation. » (Rapport de la Commission permanente de réflexion sur l’enseignement de l’EPS. Rapporteur A. Hébrard, 1985).

Vous discuterez cette affirmation et vous montrerez comment l’EP a appréhendé cette problématique dans l’élaboration et la transmission des savoirs, depuis...

 

 

« Si l’EPS ne peut se laisser enfermer dans une logique uniquement scolaire au risque de devenir caduque, se limiter à une formation sportive serait d’autant plus préjudiciable. » (M. Attali, J. Saint-Martin, « L’EP de 1945 à nos jours. Les étapes d’une démocratisation », A. Colin, Paris, 2004, p 297).

Vous discuterez cette affirmation et vous analyserez comment l’EPS a appréhendé cette problématique dans l’élaboration et la transmission des savoirs, depuis...

 

 

« Au sein de l’ensemble des disciplines d’enseignement, l’EPS occupe une place originale où le corps, la motricité, l’action et l’engagement de soi sont au cœur des apprentissages. »

(BO spécial n°6. 28 août 2008)

Vous discuterez cette affirmation et vous analyserez comment l’enseignant d’éducation physique a pris en compte ces missions dans l’élaboration et la transmission des savoirs aux élèves, depuis…

 

 

« Les savoirs ne sont pas isolés de l’espace social dans lequel (…) ils émergent et par rapport auquel ils vont être ajustée. » (M. ATTALI, J. SAINT-MARTIN, « A l’école du sport. Epistémologie des savoirs corporels du XIXe siècle à nos jours », De Boeck, 2014).

Vous discuterez cette affirmation et vous analyserez comment l’enseignant d’éducation physique a pris en compte ces missions dans l’élaboration et la transmission des savoirs aux élèves, depuis…

 

 

En 1987, l’Inspection Générale d’EPS lance, à l’instigation de son doyen C. Pineau, un Groupe d’Innovation Pédagogique (GIP). Ce groupe « a pour mission de répondre aux quatre questions suivantes : qu’est-ce que l’élève doit apprendre ? Comment doit-il apprendre ? Comment l’aider à apprendre ? Comment vérifier ce qu’il a appris ? » (Y. Travaillot, « Histoire de l’éducation physique. Genèse d’une discipline scolaire », Pau, 2019).

Vous discuterez ce questionnement et vous analyserez comment l’enseignant d’éducation physique y a répondu dans la mise en œuvre de son enseignement, depuis… ?

 

 

« Les systèmes éducatifs, comme de nombreuses institutions humaines, doivent innover. Ces systèmes faisant partie d’environnements vivants, donc évolutifs, l’innovation constitue la manière de ces systèmes de s’adapter à ces évolutions. En France, des rapports commandés par le ministère de l’Éducation nationale soulignent que l’innovation n’est pas assez soutenue, voire empêchée. Des missions ou des comités, créés par ce même ministère, viennent alors soutenir, encourager l’innovation pédagogique. Dans chaque rectorat d’académie, une personne est spécialement en charge de l’innovation : le conseiller académique recherche-développement, innovation et expérimentation.

Pourtant, quand on lit ces rapports (notamment Reuter, 2011), on constate qu’il peut être assez difficile de définir l’innovation pédagogique tellement ce qui en relève est hétérogène. Plus encore, certaines innovations correspondent à des choses qui existent depuis des décennies. » (A. TRICOT, L’innovation pédagogique. Mythes et réalités, Retz, 2017)

Depuis..., des expérimentations et innovations ont-elles entrainé de réelles transformations de l’éducation physique ?

 

 

 "Une pratique innovante est ainsi une action pédagogique caractérisée par l'attention soutenue portée aux élèves, au développement de leur bien-être, et à la qualité des apprentissages". (Brève de Vincent Peillon et de George Pau-Langevin du 29/08/2013, intitulée "La refondation de l'École fait sa rentrée")
A la suite de cette affirmation, pensez-vous que les expérimentations pédagogiques, réalisées en EPS depuis…, ont répondu à l'attention portée sur le développement de la personne ?

 

 

« Le problème n’est pas d’insérer le terme de compétence dans les discours sur l’enseignement, mais de savoir comment le concept de compétence peut transformer les pratiques d’enseignement. » (L. GOTTSMANN, D. DELIGNIERES, « A propos des obstacles épistémologiques à l’émergence du concept de compétence », Movement and Sport Sciences, n° 94, 2016/4).

Gottsmann et Delignières posent la question de l’écart qu’il peut y avoir entre les nouveaux savoirs émergents (ici, la notion de compétence) et leur utilisation effective dans les pratiques enseignantes (la mise en place d’une véritable « pédagogie des compétences »). Qu’en a-t-il été en EPS depuis… ?

 

 

« Répondant à un appel à projet (…), l’inspection pédagogique régionale a constitué un groupe d’enseignants volontaires (…) pour élaborer et expérimenter des scenarii pédagogiques de classe inversée dans le but de les mutualiser… Cette expérimentation a montré que la classe inversée en EPS donne l’opportunité au professeur de se libérer d’une partie de l’organisation de la leçon pour aider et accompagner l’élève, lui donner des consignes et des feedback plus individualisés pour le rendre davantage acteur de ses apprentissages… Ce travail académique mutualisé confirme que l’usage du numérique éducatif peut constituer une plus-value pédagogique au service des apprentissages des élèves. » (R. Skarniak, L. Deloye, « Classe inversée en EPS : exploration dans l’académie de Strasbourg », Revue EPS, n° 377, septembre-octobre 2017).

Vous discuterez cette citation et vous analyserez dans quelle mesure l’histoire de l’éducation physique a été jalonnée par des expérimentations qui ont favorisé son évolution depuis...

 

 

Le ministère de l’Education Nationale a mis en place en avril 2013 le Conseil national de l’innovation pour la réussite éducative (Cnire). Celui-ci propose une définition de l’innovation pédagogique : « Une pratique innovante est une action pédagogique caractérisée par l’attention soutenue portée aux élèves, au développement de leur bien-être, et à la qualité des apprentissages. »

Depuis…, l’histoire de l’éducation physique a-t-elle été jalonnée par des expérimentations pédagogiques relevant de cette définition ?

 

 

« Le numérique transforme la société tout entière. Tous les secteurs d’activité opèrent des mutations qui concernent aussi bien les relations, les usages, et les technologies. L’éducation ne reste pas à l’écart de cette transformation numérique et on assiste à une évolution importante du métier d’enseignant qui n’est plus le seul dépositaire des connaissances. » (L'innovation pédagogique et numérique au cœur de l'enseignement, publié sur internet le 27/03/2018)

A la lumière de l’exemple fourni actuellement par l’utilisation du numérique, l’évolution des outils pédagogiques a-t-elle contribué à transformer l’enseignement de l’EPS depuis… ?

 

 

Dans la Loi de refondation de l'école de 2013 il est noté que les enseignants doivent « Contribuer au développement de projets innovants et à des expérimentations pédagogiques... ».

Vous discuterez la place des expérimentations pédagogiques dans les transformations de la discipline EPS, notamment depuis… ?

 

 

En janvier 2003, le Conseil national des Programmes a organisé un colloque sur le thème « Culture scolaire et ennui », qui a fait l’objet d’un ouvrage publié la même année (L’ennui à l’école, Scérén/CNDP – Albin Michel, 2003).

Cette question de l’ennui a-t-elle été un sujet de préoccupation en éducation physique ?